<<<<<<< SIGNONS LA PÉTITION >>>>>>> POUR UN ACCÈS POUR TOUS À LA CONSULTATION D’UN PSYCHOLOGUE EN FRANCE

mai 19, 2014 · Filed Under accès aux soins · Commentaires fermés sur <<<<<<< SIGNONS LA PÉTITION >>>>>>> POUR UN ACCÈS POUR TOUS À LA CONSULTATION D’UN PSYCHOLOGUE EN FRANCE 

Cette pétition est importante !

Elle vient soutenir le résultat d’un travail de recherche qui a démontré clairement que le travail des entretiens des psychologues représente une véritable solution d’économie pour la sécurité sociale : diminution des arrêts de travail, des effets sur la santé, etc.

Cela vous prendra moins d’une minute.
Cliquez ci dessous et signez la pétition :

http://www.avaaz.org/fr/petition/MINISTRE_DES_AFFAIRES_SOCIALES_ET_DE_LA_SANTE_

UN_ACCES_POUR_TOUS_A_LA_CONSULTATION_DUN_PSYCHOLOGUE_EN_FRANCE/?tQatybb

Merci d’avoir pris ce temps.

pour une loi d’accès aux soins, prélude d’un plan de santé mentale

mai 9, 2011 · Filed Under accès aux soins, Droit des malades · Commentaire 

En 2008, notre association a pris parti sans hésiter[1] contre les mesures sécuritaires et discriminatoires, annoncées par le Président de la République à l’encontre des malades psychiatriques, auteurs de délits et de crimes.

Par ailleurs, depuis 2006[2], nous prônons la suppression de toute loi spécifique destinée à règlementer l’accès aux soins dans les services de psychiatrie. A notre avis, les dispositions des chapitres L. 1110 et L. 1111 du code de la santé publique[3] suffisent pour garantir aux malades un accès aux soins respectueux de leurs droits, en psychiatrie comme dans les autres services hospitaliers. A contrario, l’existence d’une loi spécifique nous paraît contre productive et délétère car elle semble justifier la méfiance que le public éprouve à l’égard des soins en psychiatrie.

— Dans ces conditions, pourquoi notre association ne demande-t-elle pas, comme d’autres, le retrait de la loi actuellement en discussion sur la prise en charge des personnes atteintes de troubles psychiatriques ?

— Parce que le retrait du projet de loi maintiendrait en vigueur la loi du 27 juin 1990. Or cette loi n’est pas satisfaisante : elle ne garantit aux malades ni l’accès aux soins, ni leur continuité, elle livre trop d’entre eux à la prison et à la rue[4].

Fallait-il attendre pour changer les choses l’élaboration du vaste « Plan Santé Mentale » que nous appelons de nos vœux ? Cela nous a paru trop aléatoire. Nous avons donc choisi d’amender le texte gouvernemental en proposant de nombreuses modifications. Nous constatons que l’Assemblée Nationale a amélioré le texte qui lui était soumis y compris dans sa partie la plus critiquable, relative aux soins sans consentement à la demande du représentant de l’Etat. Mais ce n’est pas suffisant. D’autres modifications sont nécessaires et possibles. Il revient aux sénateurs de les inclure dans la loi.

Nous faisons confiance aux parlementaires pour que, oubliant leurs rivalités, par respect pour les malades, leurs besoins et leurs souffrances, ils élaborent ensemble un texte qui soit à la fois humain, respectueux des droits des personnes et facile à mettre en œuvre.

(communiqué de presse du 4 mai 2011)


[1] Communiqué de presse du 28/12/2008 sur le site www.schizo-oui.com

[2] Sur notre site, consulter : 2006, Psychiatrie : Accès aux soins des personnes incapables de consentir. Un droit pour le malade, un devoir pour la société. I Constats II Propositions. Schizo-Infos n°2 et 3 ISNN 1950 4004

[3] Chapitres intitulés respectivement « Droits des malades et des usagers du système de santé » et « Information des usagers du système de santé et expression de leur volonté ».

[4] Voir les nombreux rapports écrits à ce sujet

Pour une politique de santé mentale rénovée en Ile-de-France

janvier 16, 2011 · Filed Under accès aux soins, politique de santé mentale · Commentaire 

Un Plan Stratégique Régional de Santé est en cours de conception dans chaque Agence Régionale de Santé (ARS). Il concerne directement les associations d’usagers en santé mentale, domaine où l’action gouvernementale n’est pas à la hauteur des besoins, depuis plusieurs années. L’approche de Schizo-Oui a alimenté un Groupe de Travail Psychiatrie au sein du Collectif Interassociatif Sur la Santé d’Ile de France (CISS-IdF). Il propose un Plan de Santé Mentale régional pour satisfaire les besoins concrets des usagers. Notre argumentation et nos propositions d’action sont décrites dans un document de 10 pages qui sera bientôt affiché dans notre site Web. Voici un résumé du document.

Les problèmes identifiés par les associations d’usagers sont nombreux : difficultés d’accès aux soins, défaut d’aide en cas d’urgence, manque de continuité des soins et abandons de patients (les « perdus de vue »), aléas du diagnostic et de la prise en charge, entourage délaissé, méconnaissance des droits de l’usager en cas d’absence de consentement.

De multiples facteurs expliquent ces insuffisances : la sous-estimation de la part des maladies psychiatriques (30% de la population d’Ile-de-France) et des budgets nécessaires pour y faire face, les effets coûteux de tout retard dans la délivrance des soins, les inégalités géographiques de l’offre, l’hétérogénéité des activités et les files d’attentes des CMP (publics gratuits), le défaut de coordination entre les acteurs, la mosaïque des soins spécialisés opaque et méconnue des usagers, les dépassements d’honoraires en libéral. Globalement on constate l’excès de pouvoir de l’offre qui ignore les besoins locaux de la population. Lire la suite

Une nouvelle loi pour soigner les fous, est-ce bien nécessaire ?

décembre 27, 2010 · Filed Under accès aux soins, Droit des malades · Commentaires fermés sur Une nouvelle loi pour soigner les fous, est-ce bien nécessaire ? 

Dans son exposé des motifs, le projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes handicapées en raison de troubles mentaux affirme vouloir « lever les obstacles à l’accès aux soins et garantir leur continuité sans remettre en question les fondements des dispositifs actuels ». Il propose de remplacer la notion « d’hospitalisation » par celle de « soins sans consentement » y compris en dehors de l’ hôpital . L’ignorance du public, la peur des soins en psychiatrie sont un frein.
Des pratiques médicales fautives, dont le refus de soigner les patients incapables de se savoir malades et donc de demander des soins, en sont un autre.
Enfin une loi spécifique à la psychiatrie qui, loin de favoriser l’accès aux soins comme on aurait pu le croire, comparativement à la loi générale, ne fait que le compliquer, Lire la suite

Communiqué de presse- Projet loi sur les soins sans consentement

septembre 5, 2010 · Filed Under accès aux soins · Commentaires fermés sur Communiqué de presse- Projet loi sur les soins sans consentement 

Open publication – Free publishingMore projet de loi

Projet de loi commenté – soins sans consentement

Open publication – Free publishingMore projet de loi

Page suivante »