Groupes de parole

« Entre nous, famille » est une activité mensuelle (calendrier) se tenant à Paris, ouverte un samedi après-midi par mois. Des membres de l’entourage se réunissent pour échanger leur vécu personnel, au quotidien. Ce petit groupe d’une dizaine de personnes est animé selon une méthode structurée : la parole est donnée à une personne désireuse d’exposer son problème pendant une dizaine de minutes sans être interrompue, ensuite les participants posent à tour de rôle leurs questions afin de clarifier la situation présentée et ouvrir vers des perspectives, la personne répond aux questions, enfin les membres du groupe disent ce que ce témoignage a évoqué en eux, à tour de rôle, sans jamais apporter de jugement de valeur ou de conseils.  La personne qui a parlé ne répond pas à ces commentaires. Chacun peut exprimer librement ses difficultés à accompagner la personne souffrante, face à d’autres qui ont vécu des situations semblables mais jamais les mêmes. Il n’y a pas d’obligation de présence, c’est une porte ouverte à l’écoute des autres, un moyen de sortir de l’isolement.

« J’ai à dire » est un activité bimensuelle (calendrier) ouverte à Paris le dimanche après-midi aux patients, librement. Ce groupe de paroles fonctionne selon la même logique que le précédent.

Il ne s’agit en aucun cas de remplacer les conseils de soignants ou de juger des traitements particuliers d’un patient. Les groupes de parole ne se substituent pas aux psychothérapies, ni aux programmes de psychoéducation des patients ou des familles.